Restructuration de crédit

Appartenant à la catégorie de crédit à la consommation, le prêt personnel est une solution destinée à financer vos besoins de trésorerie. Étant un crédit non affecté, il ne finance pas un achat précis.

Le prêt personnel n’est pas affecté à l’acquisition d’un produit défini tel qu’un bateau, une voiture ou une maison. Il est souscrit par un particulier pour une durée de quelques mois ou de quelques années aux termes duquel une somme d’argent lui sera mise à disposition.

Cette somme sera remboursée à travers des versements périodiques ou des mensualités. Le bénéficiaire d’un prêt personnel est libre d’utiliser l’argent en prêt sans avoir besoin de justifier la nature de l’achat auprès de la banque ou de l’établissement prêteur.

Ce type de prêt permet à l’emprunteur de combler toutes dépenses liées à des biens de consommation non précis et des services comme les frais médicaux, les frais de rénovation et les frais des voyages. Il permet également de financer les frais résultants à des événements familiaux, les frais d’études ou ainsi que le paiement des impôts.

Le prêt personnel fait partie des formules de crédits à la consommation les plus populaires en France avec 11 045 milliards de prêts accordés par les organismes de prêt en 2013.

Caractéristiques

Le contrat de prêt personnel est tenu de respecter quelques règles communes à tous les crédits à la consommation. Les caractéristiques essentielles de ce type de prêt englobent le TAEG ou le taux effectif global, la durée de remboursement, le coût global l du crédit ainsi que le montant des mensualités.

Un coupon détachable sera également inclus afin de permettre à l’emprunteur d’appliquer son droit de rétraction de 14 jours en cas d’échéance. Concernant les montants prêtés, ils sont très variables, et ne peuvent pas excéder la somme de 75 000 euros suivant les arrangements de la loi Lagarde.

Quant à la durée de remboursement, il est très attrayant avec des amortissements qui peuvent se porter sur une période de 3 mois à 7 ans. Le plus souvent, lors d’un prêt personnel, le taux et les mensualités sont fixes. Toutefois, dans certains cas, les banques ou les organismes prêteurs ont le droit de procurer un taux révisable et des crédits dont le capital sera totalement remboursable à la fin.

Pour le délai légal de rétraction de 14 jours, il est commun à tous types de crédit à la consommation. Dans le cadre d’un prêt personnel, l’emprunteur bénéficie de cette protection qui entre en vigueur à compter du jour de la signature du contrat de prêt.

Pendant ce délai, aucune libération de fonds ne pourra être réalisée par la banque ou l’établissement de prêt.

Prêt personnel, avantage à l’emprunteur et au prêteur

Tout d’abord, pour l’emprunteur, le crédit personnel est un crédit souple qui peut être préféré par nécessité ou par confort, seulement si un crédit affecté n’avait pas été réalisé. Ainsi, on distingue, dans ce cas, la situation d’un particulier qui veut effectuer des travaux lui-même et procède au prêt pour acheter le matériel indispensable.

Il ne pourra donc produire aucun devis assuré par un professionnel et obligé donc d’opter pour un prêt personnel. Identique à cela, lors d’une acquisition d’un véhicule d’occasion, il est plus simple de se tourner vers un crédit personnel en montée au lieu de suspendre la décision à la prise d’un crédit affecté. Cependant, cette souplesse du prêt personnel éprouve un désagrément.

Cela concerne le défaut de livraison du service ou du bien acheté. En effet, celui-ci n’entraînera pas pour autant l’annulation du prêt, comme dans le cas d’un crédit affecté. Pour les prêteurs, le crédit personnel est également une formule avantageuse. Effectivement, l’organisme de prêt ou les banques mettent, d’une manière volontaire, en avant leurs propositions de prêt personnel.

L’explication de ce fait est très simple : ces formules sont en général les plus rentables pour ces derniers seulement lorsque les frais de gestion se voient réduits. Ainsi, la somme d’argent est versée directement à l’emprunteur, par virement ou par chèque, et non pas au fournisseur final tel que le concessionnaire ou l’artisan par exemple.

Mais aussi, le prêteur n’a plus besoin de se préoccuper de vérifier l’usage réel des fonds. Et pour finir, les risques d’une suspension de la rétribution des échéances seront moins élevés.

Assurance emprunteur en prêt personnel

Lors d’un crédit personnel, l’assurance emprunteur est totalement facultative. Autrement dit, il n’est pas obligatoire, mais peut être recommandé par l’établissement de prêt.

Par ailleurs, cela est la raison pour laquelle son prix n’est pas inclus par défaut dans le taux effectif global du prêt. Avec des durées de remboursement longues ou des sommes importants, il est peut-être cependant nécessaire de souscrire à une assurance notamment pour les risques concernant l’invalidité et le décès.

Pour cela, vous êtes libre de choisir l’organisme assureur et vous n’êtes pas forcé d’accepter pour l’assurance suggérée par le prêteur. Dans le cas où vous êtes atteint d’une maladie grave, vous pouvez profiter de la convention « S’assurer et emprunteur avec un risque aggravé de Santé » ou Aeras pour vous assurer.

L’établissement d’assurance choisie doit être capable de vous couvrir des risques de décès, de maladie, d’invalidité et de perte d’emploi.

Cas de remboursement anticipé

Comme tout type de crédit à la consommation, le souscripteur à un prêt personnel est également capable de rembourser par anticipation. Les conditions à cela sont établies par la même règle que pour les autres types de prêts à la consommation.

À chaque contrat souscrit à compter à compter du mois de mai 2011, il n’y aura aucune pénalité qui pourra être demandée par l’organisme de prêt en dessous d’un seuil de 10 000 euros remboursés par anticipation et par an. En dépassant cette somme, une pénalité correspondant à 1 % du montant remboursé, selon la durée restante du prêt, pourra être apposée.

La rétribution de contrats antérieurs à cette date ne peut endurer des sanctions d’aucune sorte.

Inconvénients d’un crédit personnel

Un prêt personnel éprouve quelques inconvénients, notamment quand le consommateur dispose d’une trésorerie insuffisante et se voit tous les mois à découvert.

En effet, le fait d’opter pour un crédit personnel ne fait qu’accroitre ses charges mensuelles. Mais aussi, ce type de crédit engendre une difficulté lorsque l’emprunteur a une dépense considérable à réaliser.

Cela est dû au fait que le prêt n’est pas lié à une acquisition d’un bien précis. Ainsi, si le bien n’est pas livré ou s’il s’avère défectueux, l’emprunteur devra poursuivre à rembourser le prêt. Il ne profitera pas également des avantages fournis du prêt affecté. Dans ce cas, il est astucieux de réaliser un remboursement anticipé.

Et pour finir, le prêt personnel oblige en général le consommateur à payer des frais de dossier.

Faire jouer la concurrence

D’une façon générale, le crédit personnel coûte moins cher qu’un découvert bancaire. Alors, avant de se lancer dans ce type de crédit, il est très conseillé de faire jouer la concurrence.

Vous pouvez comparer différentes offres de prêt. Pour se faire, il est préférable que vous vous concentrez sur le TAEG ou le Taux effectif global et non pas sur le montant de crédit ou sur les mensualités de remboursement. De même, avant de s’engager dans un prêt personnel, il est primordial de favoriser les éléments de souplesse du prêt.

Il s’agit de la possibilité de repousser le remboursement de la première échéance ou de moduler à la baisse ou à la hausse du montant des échéances. Pour faire jouer la concurrence, vous pouvez procéder à la méthode de simulation en ligne ou faire appel aux services d’un courtier expert en prêt personnel.